Navigation Menu+

Pourquoi de plus en plus de festivals voient le jour en France ?

Pourquoi de plus en plus de festivals voient le jour en France ?

Quand on parle de festivals, il s’agit de penser à des manifestations  à caractère festif qui sont agencées périodiquement à une époque fixe pour une durée de quelques jours afin de donner satisfactions aux amateurs de spectacles, d’art et des loisirs, etc.

A noter le phénomène des festivals représente parfois de complexité et de diversité qui évoluent chaque année davantage.

Quelques notions sur l’origine des festivals

A noter qu’il existe plusieurs  définitions du festival, dépendant de la place, du rôle et de l’objectif de l’entité qui fournit la définition.  En tout cas, un festival est défini comme étant une manifestation qui fait référence à l’unité temps, au lieu de l’événement et aux actions y afférentes. Le festival, quel que soit le contenu, est un événement unique et festif où l’on assiste parfois à l’exposition des œuvres d’art et/ou des œuvres d’artistes de tous genres.

Si à l’origine, les festivals concernaient exclusivement la musique classique, ce n’est plus le cas actuellement, car le théâtre, le cinéma et d’autres genres de musiques et de « fêtes » ont été insérés progressivement dans le temps et dans l’espace.

Evolution quantitative et qualitative de festivals en France

Après la grande guerre, la France a vu évoluer plusieurs festivals, par exemple en 1947 le festival d’Avignon a vu le jour et continue à exister durant une longue période. Puis, il y a le festival de Jazz de Nice, le Théâtre Romain de vienne, le Festival de Cannes, le Festival d’Annecy, le festival d’Angoulême, etc. Actuellement, l’on distingue 1.600 festivals de musiques et 2.400 festivals de spectacles vivants. Ainsi, les amateurs de festivals peuvent apprécier et régaler périodiquement des fêtes concernant la musique, la danse, le cinéma, le film d’animation, le théâtre, les arts de rue, la bande dessinée, la culture celte, etc. Cette évolution de festivals en France est due certainement à la conjonction de facteurs socio-économiques durant les dernières 40 années. A noter que le budget familial français a pu croitre la proportion destinée aux loisirs, spectacles, culture et enseignement de 6 à 7,5%. Il y a également la facilitation des déplacements et les compétences accordées aux collectivités locales en rapport à l’organisation  des festivals.